KADDA SOMA FACIÈS DE RIVAGE DU PALÉOLAC ASAL NIVEAU E
Quelques mètres en contrebas du seuil, en direction du lac Asal, s'étendent les dépôts de haut rivage du paléolac Asal à l'époque Holocène.

Ces dépôts (1) sont constitués de bas en haut:
• d'une formation d'une vingtaine de centimètres de calcaire blanc
• d'un dépôt de graviers clairs consolidés
• de fines strates de sable fauve (constitué de hyaloclastite du Sisale Kôma remaniée et indurée) qui s'enrichissent en Mélanoïdes au fur et à mesure qu'on s'éloigne du seuil.
Les fines strates présentent de nombreuses traces de ripple-marks (
2) et de pistes (3) superposées, signe probable des variations de niveau du lac en fonction des changements climatiques et saisonniers.

1
2
3
GÉOLOGIE DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI © 2001 - Jean-Paul Berger
Si la page est appelée hors cadre de navigation, accès au [ Sommaire ]