KADDA SOMA FACIÈS DE RIVAGE DU PALÉOLAC ASAL NIVEAU D
Le plancher du Kadda Soma est entaillé par deux lits d'oued qui rassemblent les eaux de ruissellement. À l'occasion de cette érosion, deux coupes fraîches dans les dépôts littoraux sont ainsi accessibles, l'une en D l'autre en D'.
La
photographie 1, positionne D (95m) par rapport à C situé à 50m au-dessus du plancher du Kadda Soma et par rapport au lac Asal (-157m).

Les dépôts sont constitués de bas en haut (2):
• d'une épaisse couche de calcaire lacustre fréquemment grumeleux,
• de fines strates de sable fin consolidé (
3),
• d'un niveau coquillier à Mélania
• d'un niveau de boue calcaire argileuse (
4) présentant des figures de mud-cracks (avec poches de dissolution, 5)
• d'une dalle de sable fauve induré à ripple-marks.
Les datations indiquent une sédimentation située entre 9500 et 6300 ans B.P.

1
2
3
4
5
GÉOLOGIE DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI © 2001 - Jean-Paul Berger
Si la page est appelée hors cadre de navigation, accès au [ Sommaire ]